Le Limodore à feuilles avortées
Limodorum abortivum – (LINNÉ) SWARTZ 1799
 

Le Limodore à feuilles avortées doit son nom à ses feuilles réduites.
Orchidée de l'aire méditerranéenne-atlantique, il est assez répandu en France, sauf au dessus de la Loire. En Corse, il est souvent nommé « l'asperge violette », par allusion à l'allure de la plante avant sa floraison.

Cette espèce fleurit d'avril à juillet et se rencontre en général de la plaine à 1800 m d'altitude. Présente surtout dans les biotopes de pleine lumière à mi-ombre, elle fréquente les sols très perméables, de préférence calcaires et en particulier les lisières de forêt.

C'est une plante robuste, de taille moyenne à grande (20 à 80 cm) ; possédant peu de chlorophylle, elle est dite mycohétérotrophe (alimentée par un champignon symbiotique), ce qui lui donne cette couleur particulière. Ses fleurs grandes, peu ouvertes de couleur violet-pourpre sont pollinisées par différentes abeilles. Cependant, elle a parfois un comportement cléistogame, ses fleurs étant fécondées sans s'ouvrir (voir photo).

Peu variable, Limodorum abortivum pousse aussi bien en pied isolé qu'en colonies plus ou moins importantes.

Cette espèce est protégée en France dans plusieurs régions ; il est probable qu'il ait disparu de Belgique et du Luxembourg.

Photos Denis ALLEMAND et Vincent RUIZ